Skip to Main Content / Passer au contenu
 

Pleins feux sur l’apprentissage des sciences 2014 : Façonner la main-d’œuvre de demain

Le plus récent rapport de recherche de Parlons sciences, dont la réalisation a été rendue possible grâce à Amgen Canada, s’intitule Pleins feux sur l’apprentissage des sciences : Façonner la main-d’œuvre de demain : Comment les adolescents du Canada envisagent-ils leur avenir? Ce rapport nous donne un aperçu de la façon dont les adolescents envisagent leur future carrière pendant qu’ils fréquentent l’école secondaire et préparent leur avenir. En sachant comment les adolescents envisagent leur cheminement, et ce qui influence leurs choix, nous serons davantage en mesure de les aider à cerner et à saisir les possibilités d’avenir qui s’offrent à eux.

Pleins feux sur l’apprentissage des sciences (2014)

Pleins feux sur l’apprentissage des sciences (2014)pdfConsulter/télécharger le rapport complet

pdfConsulter/télécharger les graphiques (pdf)

jpgConsulter/télécharger les graphiques (jpeg)

 

 

Lorsqu’ils prennent des décisions au sujet de leur éducation et de leurs cheminements professionnels, les jeunes Canadiens sont guidés par leurs intérêts. En effet, 86 pour cent des jeunes âgés de 13 à 17 ans ont déclaré que ce sont leurs intérêts qui influencent leurs décisions au sujet de leur éducation et de leurs aspirations de carrière. Ce pourcentage a connu une hausse considérable par rapport au sondage de 2011 (71 pour cent).

Les jeunes d’aujourd’hui accordent de plus en plus d’intérêt et d’importance aux sciences : 72 pour cent d’entre eux les trouvent agréables, un pourcentage qui a plus que doublé par rapport au sondage de 2011 (34 pour cent). De plus, 78 pour cent estiment que les sciences leur offrent de nombreuses possibilités de carrière, tandis que 74 pour cent croient qu’il est très important d’avoir de bonnes connaissances en STIM dans la vie adulte.

En plus de leurs intérêts, les adolescents accordent une grande importance aux valeurs lorsqu’ils considèrent leurs futures options de carrière. La grande majorité d’entre eux veulent un emploi qui leur permette de mettre à profit des compétences de haut niveau – comme contribuer à la société (84 pour cent), prendre des décisions (75 pour cent) et résoudre des problèmes (70 pour cent) –, qui sont justement recherchées dans les emplois liés aux STIM.

Parcourez ce nouveau rapport pour en apprendre davantage sur les perceptions des jeunes d’aujourd’hui au sujet de l’apprentissage des STIM et de leur future carrière.

Pour en savoir plus sur nos rapports Pleins feux sur l’apprentissage des sciences, contactez Maggie MacLellan, agente des Communications, Parlons sciences.