Récipiendaires des prix (2017)


Jennifer Neufeld

Prix du bénévole de l’année, Sensibilisation Parlons sciences

Lauréat 2017 : Jennifer Neufeld, Parlons sciences à l’Université d’Ottawa

Cette année, Jennifer s’est principalement consacrée à éveiller un nouvel enthousiasme pour les sciences chez les jeunes et à leur donner envie de faire partie de la communauté scientifique. Lorsqu’elle visite des écoles, elle ne manque jamais de parler de sa passion pour les STIM et de la multitude de carrières liées aux sujets qu’elle présente. Au cours des derniers mois, Jennifer s’est rendue dans les collectivités autochtones éloignées de Fort Albany et de Kashechewan, en plus d’avoir appuyé la tenue d’activités de sensibilisation à l’intention de groupes autochtones à Ottawa.

Finalistes 2017

Finaliste : Analise Hoffman, Parlons sciences à l’Université de la Colombie-Britannique

Analise a participé à un partenariat d’un an avec une école primaire à Surrey, en Colombie-Britannique. Elle a agi à titre de mentor auprès d’autres bénévoles, et préparé toute une variété de nouvelles activités pour chacune de ses visites à l’école. Sa polyvalence est un véritable atout : elle sait concevoir des activités des plus variées, qu’il s’agisse de biodiversité ou de programmation, qui conviennent aux jeunes de tous âges, tant ceux du primaire qu’à ceux de groupes du secondaire.

Finaliste : Caitlin Loo, Parlons sciences à l’Université de Toronto, campus St. George

Caitlin a découvert Parlons sciences lorsqu’elle était au secondaire, alors qu’elle assistait à un symposium StemCellTalks à l’Université de Toronto. Cette participation a fait naître en elle un grand intérêt pour la recherche sur les cellules souches, et lui a fait comprendre toute la variété de carrières possibles dans le domaine des STIM (les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques). Aujourd’hui, elle travaille à favoriser les occasions d’apprentissage pour les jeunes en tant que membre de l’équipe de conception de contenus StemCellTalks, en participant à l’organisation du Défi Parlons sciences et en préparant des activités pertinentes à présenter en région.

Finaliste : Ethan Yang, Parlons sciences à l’Université McGill

Ethan est un bénévole Parlons sciences très engagé depuis 2011, ayant pris part à des activités de sensibilisation tant en français et en anglais qu’en mandarin. Qu’il évolue en contexte scolaire ou communautaire, qu’il fasse du mentorat auprès de jeunes scolarisés à la maison ou qu’il soit juge à une foire scientifique, Ethan cherche toujours à rendre les sciences amusantes pour les jeunes en leur proposant des activités interactives et en leur posant de grandes questions qui piquent la curiosité.

Finaliste : Nicole Jankovic, Parlons sciences à l’Université de l’Alberta

Nicole croit fermement qu’il importe d’éduquer et d’inspirer la jeune génération, et de l’encourager à suivre un parcours scientifique et à mieux comprendre tous les progrès scientifiques de l’heure. Un des ateliers qu’elle a mis sur pied met l’accent sur les modes de vie durable. Pour créer cet atelier interactif qui stimule l’intellect des jeunes de la 4e année et qui éveille chez ces derniers la passion pour les sciences, elle a collaboré avec un éducateur ainsi qu’avec l’équipe du bureau de la durabilité de son université.

Lauréats antérieurs

2016 - Portia Kalun, Université McMaster
2015 – Curtis McCloskey, Université d’Ottawa
2014 – Sue McKee, Université d’Ottawa
2013 – Li Wang, Université de la Saskatchewan
2012 – Gabriel Potvin, Université d’Ottawa
2011 – Sara Rafferty, Université d’Ottawa


Mannix Chan

Prix du leadership David Colcleugh de Parlons sciences

Lauréat 2017 : Mannix Chan, Parlons sciences à l’Université de Victoria

En tant que coordonnateur local, Mannix adore inspirer les jeunes élèves et susciter leur curiosité, et encourager les bénévoles comme lui à rester curieux eux aussi. Il cherche toujours à bien comprendre les objectifs personnels de ses coéquipiers bénévoles afin de pouvoir leur proposer les expériences Parlons sciences les plus enrichissantes qui soient. C’est cet intérêt pour la croissance personnelle de chacun qui le motive à veiller à ce que ses collègues s’épanouissent grâce au bénévolat.

Finalistes 2017

Finaliste : Ian Dimopoulos, Let’s Talk Science at University of Winnipeg

Ian est un véritable vecteur de changement. Il est déterminé à aider les jeunes Canadiens à tirer profit de toutes les occasions qui s’offrent à eux. Et c’est en cultivant des liens avec des groupes des collectivités rurales et des grandes villes qu’il concrétise cette vision. Ian a en outre amélioré le maintien en poste des bénévoles à son université en apportant des modifications à la séance d’accueil, de manière à assurer que les nouvelles recrues vivent des expériences positives à Parlons sciences.

Finaliste : Kendall Wyman, Parlons sciences à l’Université du Nouveau-Brunswick, Saint John

Ayant commencé l’année à titre d’unique coordonnatrice de site à l’Université du Nouveau-Brunswick (campus de Saint John), Kendall a dû travailler fort pour motiver ses bénévoles et faire croître le programme. Pari réussi : en une seule semaine, l’équipe a rencontré plus de jeunes que pendant l’année scolaire précédente! Étant donné une telle croissance, Kendall travaille présentement à assurer que tout est en place pour la relève qui poursuivra sur le même élan.

Lauréats antérieurs

2016 – Emily Ng, Université de Calgary
2015 – Rachel Ward-Maxwell, Université McMaster
2014 – Gabriel Potvin, Université d’Ottawa
2013 – Frances Lasowski, Université McMaster
2012 – Megan Dodd, Université McMaster
2011 – Julie Mason, Université de Toronto, campus St. George


Mira Okshevsky

Prix du bénévole de l’année du programme CurioCité

Lauréat 2017 : Mira Okshevsky

Mira adore éveiller l’enthousiasme des jeunes envers les STIM. Le défi d’écrire des textes à l’intention d’un jeune public la réjouit et elle considère qu’il s’agit d’un exercice efficace de maîtrise de la communication scientifique plus générale. Elle met d’ailleurs à profit les habiletés qu’elle a acquises grâce à son travail pour CurioCité lorsque vient le temps de rédiger des textes sur ses constats de recherche destinés à d’autres publications s’adressant aux jeunes. En 2016, elle a rédigé quatre articles pour CurioCité qui portaient sur des sujets tels que les changements climatiques, la maladie du charbon… et la raison pour laquelle on trouve des pieds humains dans l’océan! Ses articles sont non seulement informatifs, ils sont aussi très amusants!

Finalistes 2017

Chris Chen

LBénévole Parlons sciences depuis longue date, Chris a été l’un des contributeurs les plus actifs sur le site CurioCité en 2016, ayant signé des articles sur un large éventail d’intéressants sujets entourant la biologie. C’est avec une grande passion que Chris travaille à promouvoir l’acquisition de connaissances scientifiques chez les jeunes, et qu’il mise sur de nouvelles techniques pour rendre ses écrits plus accessibles aux adolescents. Ses travaux ont même dépassé les frontières du Web; l’équipe de rédaction de CurioCité a utilisé un extrait de son article sur l’autophagie intitulé Autophagy: When your body eats itself dans un atelier d’écriture afin de démontrer comment expliquer des notions scientifiques en ayant recours à l’analogie.

Marie-Lyne Fillion

Marie-Lyne est une bénévole Parlons sciences dévouée qui contribue grandement tant au programme Sensibilisation qu’à CurioCité. Dans les pages de CurioCité, ses traductions permettent de combler un besoin urgent en contenus de langue française. Marie-Lyne reconnaît qu’il n’est pas facile de rejoindre les jeunes lorsqu’il est question de sciences, et prend donc le soin de clarifier et de vulgariser les concepts scientifiques dont elle traite dans ses articles. Son but est de rendre les STIM accessibles, pertinentes et même cool, ce qui transparaît dans tous ses textes.

Lauréats antérieurs

2016 – Anna Zhou, Université de Toronto